Publication des annonces légales dans le département des Alpes-Maritimes (06)

Publiez votre annonce légale dans les Alpes-Maritimes avec le journal La Loi

L’annonce légale doit être publiée dans un journal habilité dans le département des Alpes-Maritimes si c’est dans ce département qu’est situé le siège social de la société, l’adresse d’exploitation du fonds de commerce, le domicile de la personne (changement de régime matrimonial) ou le lieu d’exercice professionnel (déclaration d’insaisissabilité).

Avec www.laloi.com, le journal La Loi a développé un outil performant et adapté à vos besoins en matière d’annonces légales pour toute la France. Nos modèles d’annonces comportent les mentions obligatoires vous assurant prix réduit et conformité. Vous avez le choix de la formule : relecture ou attestation automatique 7/7 et 24/24, rédaction avec des modèles ou en texte libre.

En 2015, le prix de la ligne des annonces publiées dans les Alpes-Maritimes est de 4.15 euros HT. (arrêté conjoint du ministre de l’économie et des finances et du ministre de la culture et de la communication)

Journaux habilités pour le département des Alpes-Maritimes :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants : les hebdomadaires Le Patriote Côte d’Azur, Le Moniteur des Travaux Publics et du Batîment, Les Petites Affiches des Alpes-Maritimes, Tribune Bulletin Côte d’Azur, L’Avenir Côte d’Azur et Pays des Alpes-Maritimes ainsi que le quotidien Nice-Matin.

Est habilité pour l’arrondissement de Nice : Le Petit Niçois (hebdomadaire).

Est habilité pour l’arrondissement de Grasse : Le Cannois

Formalités dans le département des Alpes-Maritimes

Après réception de l’attestation de parution, vous pouvez effectuer la déclaration d’immatriculation, de modification ou de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés :

Greffe du Tribunal de Commerce de Nice

6 rue Désiré Niel
BP 1537
06009 NICE CEDEX.

Greffe du Tribunal de Commerce de Grasse

37 avenue Pierre Sémard
BP 61030
06133 GRASSE CEDEX.

Greffe du Tribunal de Commerce de Cannes

Palais de Justice
19 boulevard Carnot
06400 CANNES.

Greffe du Tribunal de Commerce d’Antibes

60 bis 2ème Avenue
Quartier Nova Antipolis
BP 619
06632 ANTIBES CEDEX.

Le dossier peut également être déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :

Chambre de Commerce et d’Industrie des Alpes-Maritimes

20 boulevard Carabacel
CS 11259
06005 NICE CEDEX 1.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Alpes-Maritimes

110 avenue de Verdun
06706 SAINT LAURENT DU VAR.

Les Alpes-Maritimes - repères

Le département des Alpes-Maritimes est un département de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur..

La préfecture est Nice.

Les 2 arrondissements du département des Alpes-Maritimes sont : Grasse et Nice.

La population des Alpes-Maritimes s’élève à 1 081 244 habitants (19e rang des départements).

Sa densité est de 251 hab./km² (France métropolitaine : 117 hab./km²).

Le département compte 6 villes de plus de 30 000 habitants : Nice, 344 064 habitants (2011), Antibes, 75 176 habitants (2011), Cannes, 72 607 habitants (2011), Grasse, 51 631 habitants (2011), Cagnes-sur Mer, 46 632 habitants (2011), Le Cannet, 42 754 habitants (2011).

Les principales villes (+ de 5 000 habitants au 01/01/2011) sont : Antibes, Beausoleil, Biot, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Le Cannet, Cap-d’Ail, Carros, La Colle-sur-Loup, Contes, La Gaude, Grasse, Mandelieu-la Napoule, Menton, Mouans-Sartoux, Mougins, Nice, Pégomas, Peymeinade, Roquebrune-Cap-Martin, Roquefort-les-Pins, La Roquette-sur-Siagne, Saint-Laurent-du-Var, La Trinité, Valbonne, Vallauris, Vence, Villefranche-sur-Mer, Villeneuve-Loubet.

Le PIB brut par habitant est de 27 723 euros en 2011 (moyenne France : 27 397 euros/hab. ; 13e rang des départements).

Les Alpes-Maritimes – environnement économique

Agriculture. L'activité agricole des Alpes-Maritimes s'articule autour de trois productions majeures : fleurs, fruits et légumes. Avec 340 hectares, les Alpes-Maritimes sont le second département français pour les surfaces de fleurs et feuillages coupés après le Var et devant la Loire-Atlantique.
La plus grande partie du verger est plantée en oliviers. Par ailleurs, la production d’agrumes, notamment de citrons dans la région de Menton, est la plus importante en France métropolitaine après les deux départements corses.
Si le pastoralisme contribue faiblement à l'économie agricole du département, il joue un rôle prépondérant dans la préservation et l'entretien de l'espace.

Industrie. Les Alpes-Maritimes ont su, progressivement, depuis plus de 30 ans, consolider et faire reconnaître de fortes compétences dans le domaine industriel, grâce à la présence de groupes internationaux, à l’essor de Sophia Antipolis et en jouant la carte de la spécialisation (sciences du vivant, technologies de l’information), en développant des services associés (notamment en conseil, assistance et ingénierie).

Les Technologies de l’Information et de la Communication sont l’un des moteurs économiques de la Côte d’Azur, qui accueille à la fois des leaders mondiaux du secteur (Amadeus, Schneider Automation, Intel,…) et de nombreuses start-up (Nexess, 3Roam, WiziShop,…). La présence de la technopole de Sophia Antipolis ainsi que de nombreux centres de recherche (INRIA, Eurecom, CSTB, …) et de formations (Polytech’Nice, Mines Paritech, ESSI, …) dédiés aux TIC représentent un important attrait pour les entreprises du secteur.

Le pôle des Sciences du Vivant est une des composantes historiques de l'économie de la Côte d’Azur, ayant su se développer et s'adapter pour être aujourd'hui encore l'une des activités phares du territoire. Il s’est d’abord implanté sur la Côte d’Azur à travers la création d'arômes, en particulier sur le bassin géographique de Grasse (Mane, Robertet, Charabot,…). Plus de la moitié du chiffre d’affaires national de ce domaine d’activité de 1,2 milliard d’euros est réalisée par les entreprises azuréennes. Le pôle s’est aujourd’hui diversifié, particulièrement dans le secteur pharmaceutique et le génie biomédical (Virbac, Arkopharma, Otologics,…), notamment dans les domaines de l’ophtalmologie et des implants auditifs. Les secteurs de la chimie et du monde végétal sont également représentés avec des entreprises de niveau mondial (Dow Agrosciences, Bayer Crop, …).

Tourisme. Le tourisme représente 64 000 emplois directs dans les Alpes-Maritimes. Nice est la deuxième ville hôtelière du pays, juste après Paris et possède également le deuxième aéroport de France (aéroport Nice Côte d'Azur) derrière Paris, avec près de 10 millions de voyageurs par an qui y transitent. Le bord de mer où réside l'essentiel de la population est une des régions les plus prisées du monde avec plusieurs atouts : des stations balnéaires (Cannes, Antibes, Juan-les-Pins, Nice, Menton) et des villes de congrès qui étalent leur activité sur toute l'année (Cannes avec son palais des Festivals, Nice avec Acropolis et Monaco). La Côte d'Azur (incluant Monaco) a stabilisé sa fréquentation touristique en 2013, atteignant de nouveau les 11 millions de touristes français et étrangers. C'est la bonne dynamique de la demande en provenance de l'étranger qui a permis à la Côte d'Azur de maintenir sa fréquentation, alors que la crise touche à présent la clientèle française. Le cap de 1,5 million de touristes non européens a été franchi en 2013 (Amérique du Nord, Russie, Afrique et Chine).

Les départements limitrophes sont :

146 Annonces publiées dans le département 06 avec laloi.com :

Publier une annonce dans le 06