Infoflash


[ 706 ] Loi du 18 juin 2014 relative à l`artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Bail commercial :

Le régime des baux commerciaux est profondément modifié : contenu du contrat de location, état des lieux, variation et révision du loyer, droit de préférence du locataire, baux dérogatoires…

La loi comporte également les dispositions suivantes :

Suppression de la condition de nationalité pour bénéficier du régime des baux commerciaux :

Les commerçants et les artisans de nationalité étrangère (sauf les ressortissants d`un Etat membre de la Communauté européenne ou d`un Etat partie à l`accord sur l`Espace économique européen) ne pouvaient être bénéficiaires d’un bail commercial à moins que, pendant les guerres de 1914 et de 1939, ils n`aient combattu dans les armées françaises ou alliées, ou qu`ils n`aient des enfants ayant la qualité de Français.

L’article L145-13 du code de commerce a été abrogé. Il est donc désormais possible à toute personne de conclure un bail commercial, sans condition de nationalité.

De même, la condition de nationalité pour bénéficier du droit de refus de renouvellement de bail et du droit de reprise par les bailleurs ressortissants étrangers est abolie (abrogation de l’article L145-23 du code de commerce).

Dissolution par transmission universelle du patrimoine :

Désormais, en cas de transmission universelle de patrimoine d`une société, la société bénéficiaire de la transmission universelle de patrimoine est, nonobstant toute stipulation contraire, substituée à celle au profit de laquelle le bail était consenti dans tous les droits et obligations découlant de ce bail.

Auparavant, cette faculté existait seulement en cas de fusion, de scission de sociétés et d`apport partiel d`actif.

(Article L145-16 du code de commerce)

 

Déclaration préalable à la cession de fonds

Lorsqu’un fonds de commerce ou un fonds artisanal se situe dans un périmètre de sauvegarde du commerce et de l`artisanat de proximité dans lequel la commune bénéficie d’un droit de préemption, toute aliénation à titre onéreux du fonds ou du bail commercial est subordonnée, à peine de nullité, à une déclaration préalable faite par le cédant à la commune.

La loi prévoit que, désormais, cette déclaration précise le prix, l`activité de l`acquéreur pressenti, le nombre de salariés du cédant, la nature de leur contrat de travail et les conditions de la cession.

La déclaration doit comporter également le bail commercial, le cas échéant, et préciser le chiffre d`affaires lorsque la cession porte sur un bail commercial ou un fonds artisanal ou commercial.

(Article L214-1 du code de l’urbanisme)

 

Modalités de l’immatriculation au répertoire des Métiers

La loi apporte des modifications au statut d’artisan ainsi qu’aux modalités d’immatriculation au Répertoire des Métiers :

Personnes soumises à l’immatriculation au répertoire des métiers :

Doivent être immatriculées au répertoire des métiers -ou au registre des entreprises tenu par les chambres de métiers en Alsace-Moselle- les personnes physiques et les personnes morales qui n`emploient pas plus de dix salariés et qui exercent à titre principal ou secondaire une activité professionnelle indépendante de production, de transformation, de réparation ou de prestation de services figurant sur une liste établie par décret en Conseil d`Etat.

Peut demeurer immatriculée au répertoire des métiers, dans des conditions et limites fixées par le même décret en Conseil d`Etat, toute personne dûment informée dans les conditions prévues par décret dont l`entreprise dépasse le plafond de dix salariés et ne dépasse pas un seuil fixé par le même décret en Conseil d`Etat.

Cette possibilité sera conservée si l’entreprise fait l`objet d`une reprise ou d`une transmission.

(article 19 de la loi 96-603)

Contrôle de la chambre de métiers et de l’artisanat :

Un décret en Conseil d`Etat définira les modalités de vérification par la chambre de métiers et de l`artisanat départementale.

Ces modalités précisent la nature des pièces justifiant la qualification du chef d`entreprise qui sont remises lors de l`immatriculation au répertoire des métiers ou lors d`un changement de situation affectant les obligations de l`entreprise en matière de qualification professionnelle.

Lorsque la qualification requise est détenue par un salarié de l`entreprise, cette dernière dispose de trois mois à compter de son immatriculation ou de son changement de situation pour fournir les pièces exigées attestant de cette qualification. En cas de non-remise de ces pièces dans le délai requis, l`entreprise est radiée du registre.

(article 19 de la loi 96-603)

 

Auto-entrepreneurs : obligation d’immatriculation au répertoire des métiers et au registre du commerce et des sociétés

La dispense de l’obligation de s’immatriculer au répertoire des métiers pour les auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale complémentaire est supprimée ainsi que la dispense de stage de préparation à l`installation (Article 19 de la Loi n° 96-603 et Article 2 de la Loi n° 82-1091 du 23 décembre 1982 modifiés).

De même, la dispense de l`obligation de s`immatriculer au registre du commerce et des sociétés pour les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale à titre principal ou complémentaire est supprimée (article L123-1-1 du code de commerce abrogé).

L’entrée en vigueur de ces mesures aura lieu à une date fixée par décret et, au plus tard, le 19 décembre 2014.

Par ailleurs, les auto-entrepreneurs déjà existants dispensés d`immatriculation au répertoire des métiers ou au registre du commerce et des sociétés disposent d`un délai de douze mois à compter du 19 juin 2014 pour s`immatriculer auprès du répertoire compétent. Ils sont toutefois dispensés de stage de préparation à l`installation des chambres de métiers.

(articles 27 et 28 de la loi 2014-626 du 18 juin 2014)

 

Simplification du régime de l’Entreprise individuelle à responsabilité limitée – EIRL :

Modalités du transfert de l’entreprise :

Lorsque l`entrepreneur individuel est transféré dans le ressort d`un autre registre ou rattaché à un autre registre en cours d`activité, sa déclaration d`affectation, les mentions inscrites et l`ensemble des documents publics déposés sont transférés par le précédent organisme teneur de registre à celui nouvellement compétent. Mention du transfert est portée au premier registre. Le transfert s`effectue par voie dématérialisée et ne donne pas lieu à émolument ou redevance.

Cette disposition entrera en vigueur à une date fixée par décret et au plus tard à compter du 18 juin 2015.

(Article L526-7 du code de commerce)

Déclaration d’une EIRL :

La déclaration d’une EIRL doit comporter un état descriptif des biens, droits, obligations ou sûretés affectés à l`activité professionnelle, en nature, qualité, quantité et valeur.

L`entrepreneur individuel qui exerçait son activité professionnelle antérieurement au dépôt de la déclaration peut présenter en qualité d`état descriptif le bilan de son dernier exercice, à condition que celui-ci soit clos depuis moins de quatre mois à la date de dépôt de la déclaration.  

Cette disposition entrera en vigueur à une date fixée par décret et au plus tard à compter du 18 juin 2015.

(Article L526-8 du code de commerce)

Dépôt des comptes d’une EIRL :

L`entrepreneur individuel à responsabilité limitée est tenu de déposer chaque année le bilan et non plus les comptes annuels.

(Article L526-14 du code de commerce)

Suppression du droit d’enregistrement de la déclaration d’EIRL :

Le droit d’enregistrement de 25 euros est supprimé pour les déclarations d’EIRL.

(Article 846bis du code général des impôts)

Voir aussi : création EIRL, infoflash septembre 2010 ; entrée en vigueur de l`EIRL, infoflash février 2011)

 

Fonds de commerce situé dans les halles ou marchés communaux

Désormais, sous réserve d`exercer son activité dans une halle ou un marché depuis une durée fixée par délibération du conseil municipal dans la limite de trois ans, le titulaire d`une autorisation d`occupation peut présenter au maire une personne comme successeur, en cas de cession de son fonds.

Cette personne, qui doit être immatriculée au registre du commerce et des sociétés, est, en cas d`acceptation par le maire, subrogée dans ses droits et ses obligations.

(Article L2224-18-1 du code général des collectivités territoriales)

 

Fonds de commerce exploité sur le domaine public

Désormais, un fonds de commerce peut être exploité sur le domaine public sous réserve de l`existence d`une clientèle propre.

Toute personne souhaitant se porter acquéreur d`un fonds de commerce ou d`un fonds agricole peut, par anticipation, demander à l`autorité compétente une autorisation d`occupation temporaire du domaine public pour l`exploitation de ce fonds.

(Article L2124-32-1  et s. du code général de la propriété des personnes publiques)

 

Archives

juin 2020 # 208


juin 2020 # 207


mai 2020 # 206


avril 2020 # 204


avril 2020 # 203


avril 2020 # 202


mars 2020 # 201


mars 2020 # 200


mars 2020 # 199


mars 2020 # 198


décembre 2019 # 197


novembre 2019 # 196


novembre 2019 # 194


septembre 2019 # 192


juin 2019 # 191


juin 2019 # 190


mars 2019 # 189


février 2019 # 188


janvier 2019 # 187


décembre 2018 # 186


novembre 2018 # 184


septembre 2018 # 182


juillet 2018 # 180


avril 2018 # 178


mars 2018 # 177


janvier 2018 # 176


décembre 2017 # 174


novembre 2017 # 173


octobre 2017 # 172


aout 2017 # 171


juillet 2017 # 170


juin 2017 # 169


avril 2017 # 168


avril 2017 # 167


février 2017 # 166


janvier 2017 # 165


décembre 2016 # 164


novembre 2016 # 163


octobre 2016 # 161


juillet 2016 # 159


juin 2016 # 158


mai 2016 # 157


avril 2016 # 156


mars 2016 # 154


février 2016 # 152


janvier 2016 # 150


décembre 2015 # 149


décembre 2015 # 148


novembre 2015 # 147


octobre 2015 # 146


septembre 2015 # 145


aout 2015 # 142


juillet 2015 # 140


juin 2015 # 139


mai 2015 # 137


avril 2015 # 136


mars 2015 # 135


février 2015 # 134


janvier 2015 # 133


janvier 2015 # 131


décembre 2014 # 128


novembre 2014 # 125


octobre 2014 # 124


octobre 2014 # 122


septembre 2014 # 121


aout 2014 # 120


juillet 2014 # 119


juin 2014 # 118


mai 2014 # 117


avril 2014 # 116


mars 2014 # 115


février 2014 # 114


janvier 2014 # 113


décembre 2013 # 112


novembre 2013 # 111


novembre 2013 # 110


octobre 2013 # 109


septembre 2013 # 108


septembre 2013 # 107


juillet 2013 # 106


juin 2013 # 105


juin 2013 # 104


avril 2013 # 103


mars 2013 # 102


février 2013 # 101


janvier 2013 # 100


[602] Veille juridique JO - AMF

[601] PUBLICATIONS AU BALO - CALENDRIER 2013

[600] Comptes consolidés - dispense dans certains cas

[599] Tribunal de commerce Lille Métropole – Transfert géographique au 1er janvier 2013

[598] Rapport de gestion – Informations sociales et environnementales

[597] Rapport du Président sur le contrôle interne – informations sur la mixité

[596] Société de participations financières de professions libérales (SPFPL) de vétérinaires

[595] SAS –Organe statutaire dit « Comité de gestion » ou « Conseil de surveillance » - mention au RCS

[594] Commerçants et sociétés – déclaration au RCS du nom de domaine

[593] Sociétés cotées – dépôt des comptes annuels – contrôle du greffier

[592] Sociétés civiles et commerciales – durée statutaire expirée – procédure incombant au greffier

décembre 2012 # 99


novembre 2012 # 97


septembre 2012 # 96


aout 2012 # 95


aout 2012 # 94


avril 2012 # 92


février 2012 # 88


décembre 2011 # 84


décembre 2011 # 83


novembre 2011 # 82


aout 2011 # 81


juin 2011 # 80


février 2011 # 79


décembre 2010 # 75


novembre 2010 # 74


septembre 2010 # 73


juin 2010 # 72


mars 2010 # 71


février 2010 # 70


décembre 2009 # 69


novembre 2009 # 68


novembre 2009 # 67


septembre 2009 # 66


juin 2009 # 65


mars 2009 # 64


février 2009 # 63


décembre 2008 # 62


septembre 2008 # 60