Publication des annonces légales dans le département de l’Isère (38)

Publiez votre annonce légale dans l’Isère avec le journal La Loi

L’annonce légale doit être publiée dans un journal habilité dans le département de l’Isère si c’est dans ce département qu’est situé le siège social de la société, l’adresse d’exploitation du fonds de commerce, le domicile de la personne (changement de régime matrimonial) ou le lieu d’exercice professionnel (déclaration d’insaisissabilité).

Avec www.laloi.com, le journal La Loi a développé un outil performant et adapté à vos besoins en matière d’annonces légales pour toute la France. Nos modèles d’annonces comportent les mentions obligatoires vous assurant prix réduit et conformité. Vous avez le choix de la formule : relecture ou attestation automatique 7/7 et 24/24, rédaction avec des modèles ou en texte libre.

En 2015, le prix de la ligne des annonces publiées dans l’Isère est de 4.28 euros HT. (arrêté conjoint du ministre de l’économie et des finances et du ministre de la culture et de la communication)

Journaux habilités pour le département de l’Isère :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants :

les hebdomadaires Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, Terre Dauphinoise, L’essor de l’Isère, Le Courrier Liberté, Tribune de Vienne et Le Mémorial ainsi que le quotidien Le Dauphiné Libéré.

Est habilité pour l’arrondissement de Vienne : Le Gazette de Vienne.

Formalités dans le département de l’Isère

Après réception de l’attestation de parution, vous pouvez effectuer la déclaration d’immatriculation, de modification ou de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés :

Greffe du Tribunal de Commerce de Grenoble

Place Firmin Gautier
BP 150
38019 GRENOBLE CEDEX.

Greffe du Tribunal de Commerce de Vienne

27-31 rue de Bourgogne
BP 247
38217 VIENNE CEDEX.

Le dossier peut également être déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :

Chambre de Commerce et d’Industrie Nord Isère

2 place saint Pierre
BP 209
38201 VIENNE.

Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble

1 place André Malraux
BP 297
38016 GRENOBLE CEDEX 1.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Isère

20 rue des Arts et Métiers
ZAC Bouchayer-Viallet
38026 GRENOBLE.

L’Isère - repères

L’Isère est un département de la Région Rhône-Alpes.

La préfecture est Grenoble.

Les 3 arrondissements du département de l'Isère sont : Grenoble, La Tour-du-Pin, Vienne.

La population de l’Isère s’élève à 1 215 212 habitants (16e rang des départements).

Sa densité est de 162 hab./km² (France métropolitaine : 117 hab./km²).

Le département compte une seule ville de plus de 30 000 habitants : Grenoble, 157 424 habitants (2011), Saint-Martin-d’Hères, 37 126 habitants (2011), Echirolles, 35 995 habitants (2011).

Les principales villes (+ de 5 000 habitants au 01/01/2011) sont : Les Avenières, Bourgoin-Jallieu, Chasse-sur-Rhône, Claix, La Côte-Saint-André, Crolles, Echirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Grenoble, L’Isle-d’Abeau, Meylan, Moirans, Montbonnot-Saint-Martin, La Mure, Le Péage-de-Roussillon, Le Pont-de-Claix, Pont-Evêque, Pontcharra, Rives, Roussillon, Saint-Egrève, Saint-Ismier, Saint-Marcellin, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Martin-d’Uriage, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Maurice-l’Exil, Saint-Quentin-Fallavier, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Tignieu-Jameysieu, La Tour-du-Pin, La tronche, Tullins, Varces-Allières-et-Risset, La Verpillière, Vienne, Vif, Villard-Bonnot, Villefontaine, Vizille, Voiron et Voreppe.

Le PIB brut par habitant est de 26 355 euros en 2011 (moyenne France : 27 397 euros/hab. ; 21e rang des départements).

L’Isère – environnement économique

Agriculture. L'agriculture iséroise apporte une réelle contribution économique au département. Elle participe aussi au maintien des paysages et d'un tissu rural vivant et attractif.
L'agriculture iséroise est marquée par sa géographie montagnarde : elle occupe 36 % de la superficie départementale, moins que la moyenne nationale en raison de l'importance des terres incultivables de haute montagne.
L'élevage occupe la moitié des espaces agricoles, contre un tiers au niveau national.

Grenoble. Grenoble-Isère est aujourd’hui reconnu comme un des hauts lieux de l’innovation dans le monde aux côtés d'Eindhoven, San Diego, San Francisco et Malmo.

Une proximité géographique source de collaboration : industriels, chercheurs et universitaires collaborent et co-élaborent sur un rayon de seulement 17 km. Grenoble bénéficie d’un effet de site qui favorise les échanges entre les différents acteurs. Entre fleuves et montagnes, Grenoble a su faire de sa géographie contrainte un avantage concurrentiel.

Croiser les compétences, croiser les savoir-faire; une interdisciplinarité inscrite dans les gènes des grenoblois depuis la rencontre des 3 Louis d’or dans les années 1950 :
Paul-Louis Merlin - ingénieur, industriel co-fondateur de Merlin-Gerin, futur Schneider Electric, Louis Néel et Louis Weil n’ont eu de cesse de rapprocher le monde des sciences et celui de l’industrie.

Si Grenoble est souvent comparée à la Silicon Valley, c’est peut-être en référence aux exemples suivants :
STMicro : Avant d’être fournisseur de composants électroniques pour Microsoft et 1er employeur privé de l’Isère, STMicroelectronics était une spin-off du CEA. En moins de 40 ans, STMicroelectronics est passé avec le soutien des pouvoirs publics du statut de start-up au statut de leader mondial.
L’industrie gantière a fait l’âge d’or de Grenoble au XIXeme siècle puis a connu de nombreuses difficultés. La société FST Handwear repense le gant comme un accessoire de mode, branché. Depuis 2012 elle conçoit et fabrique des gants dans une matière compatible avec les écrans tactiles.

Filière électronique et informatique. Du design à la fabrication de composants électroniques, grands groupes, PME, start-up, centres de R&D font de Grenoble-Isère un des plus grands clusters européens du domaine.
En Grenoble-Isère, le pôle d’excellence du numérique représente 40 000 emplois et 6 800 étudiants. Il se décompose en 2 filières majeures :
l’électronique et les micro-nanotechnologies et l’informatique et le logiciel.
La filière informatique et logiciel comprend : 13 000 emplois dans les entreprises, 2 000 emplois dans la recherche publique.
Grenoble-Isère rassemble des éditeurs de logiciels très spécialisés, de nombreuses sociétés de services, des leaders du e-commerce, ainsi que des centres de développement internationaux.

Chimie. Grenoble-Isère profite de son expertise historique en chimie et de ses pôles de recherche et de formation pour développer des nouvelles applications dans les domaines suivants : la qualité de l’air, les biomateriaux, la chimie verte. Des technologies largement soutenues par les collectivités locales.
La plateforme chimique des Roches-Roussillon : située entre Lyon et Valence, cette plateforme Seveso seuil haut propose des opportunités de développement pour les entreprises en lien avec la chimie du phénol, du soufre, des phosphates, de la méthionine, des intermédiaires de silicones...

Technologies de l'Energie. Les Technologies de l'Energie en Grenoble-Isère représentent 12 000 emplois dont : 10 000 emplois dans les entreprises, 2 000 emplois dans la recherche publique et 1 200 étudiants.
Un tissu d’entreprises et d’équipes de recherche à la pointe dans l’hydrogène-énergie, les smart grids, le stockage, l’hydroélectricité ou le solaire. Un dynamisme soutenu par une formation de haut niveau.

Tourisme. Avec plus de 15,5 millions de nuitées par an (dont la moitié en hébergement non marchand), l’Isère est la 20ème destination touristique en France. Le tourisme génère un chiffre d’affaires annuel de plus de 592 millions d'euros et 16 090 emplois directs, plus les retombées des visites de proximité à la journée, difficilement quantifiables. L’attractivité touristique de l'Isère a aussi un impact sur l'implantation des entreprises, qui intègrent de plus en plus la qualité de vie de leurs salariés et les loisirs dans leurs critères de localisation.

Grâce à son accessibilité (desserte gare TGV à Grenoble, aéroport Grenoble-Isère, réseau de bus TransIsère…) et à la variété de ses territoires (des rives du Rhône aux sommets des Ecrins), l’Isère, qui bénéficie de 2 saisons touristiques mise sur différentes formes de tourisme :
le "tourisme blanc", avec 22 stations de sports d’hiver, 1 200 km de pistes et 390 remontées mécaniques, et 30 sites nordiques (près de 1 000 km de pistes balisés) ; le "tourisme vert".

Les départements limitrophes sont :

43 Annonces publiées dans le département 38 avec laloi.com :

Publier une annonce dans le 38